Impressions de Dakar

Namory en entretien avec un agriculteur à Meckhé, photo: Xander Cogbill
Namory en entretien avec un agriculteur à Meckhé, photo: Xander Cogbill
15 avril 2011

Depuis un an, Namory Dakhaté collabore avec ICVolontaires à Dakar et coordonne un certain nombre d’activités pour le projet E-TIC.net. Nous lui avons demandé de partager ses impressions concernant sa collaboration.

Mon entrée à ICVolontaires s’est faite de manière très fortuite. J’ai fait la connaissance de cette organisation lorsque je faisais des recherches concernant un village que j’ai visité dans le cadre de ma collaboration avec EREV, structure qui accueille l’antenne d’ICVolontaires à Dakar et où j’avais travaillé pendant un semestre. Je suis d’abord tombé sur le document PDF du projet E-TIC, Vitrines du Sahel, dont ICVolontaires est l’initiateur et qui a choisi Guédé-Chantier comme l’un des villages pilotes pour sa mise en œuvre au Sénégal.

J’étais très intéressé par le développement durable dans son ensemble et ce projet me semblait parfait pour acquérir de l’expérience dans ce domaine. Mis à part le fait qu’E-TIC était un projet à long terme, il y avait trois éléments que m’ont vraiment poussé à entrer en contact avec ICVolontaires: ONG internationale, développement durable et éco-villages.

Au Sénégal, ICVolontaires n’a certainement pas la même infrastructure qu’à Genève ou à Barcelone, mais c’est un cadre où je me suis plu dès la première minute. Mon adhésion m’a permis de connaître encore plus les éco-villages qui sont une passion par moi. Elle m’a permis de pouvoir échanger avec des autorités, des villageois, des personnes qui ont changé ma vision des choses pour toujours. C’est surprenant comme les gens "illettrés" des éco-villages ont une vision de l’agriculture, de la pêche, de l’élevage, de l’énergie…les autorités devraient écouter.

ICVolontaires a non seulement confirmé mes ambitions de me tourner vers le développement durable et de faire des études dans ce sens, mais plus encore elle me pousse à militer pour ce domaine qui est l’une des seules porte de sortie pour l’Afrique, loin des discours partisans des politiciens. La plus belle pensée que je n’ai jamais lu jusqu’ici et qui est depuis lors mon credo, est celle de David Diop lorsqu’il écrivit dans Coups de pilons que "celui qui se prétend intellectuel ne dois plus se contenter de vœux pieux ni de déclarations d’intentions, mais plutôt donner à ses écrits un prolongement concret". C’est avec ce projet E-TIC et à travers lui, ICVolontaires, que je me suis le plus rapproché de ce credo.

Mes ambitions pour ICVolontaires sont immenses. Je voudrais pouvoir participer, bientôt je l’espère, à l’érection d’un réel bureau régional d’ICVolontaires à Dakar et que l’organisation puisse réfléchir à d’autres projets encore plus ambitieux au Sénégal. Je souhaiterai qu’à travers cette organisation, je puisse participer activement au développement de l’Afrique toute entière et qu’à la différence des autres organismes internationaux, les projets concernant l’Afrique soient réfléchis par des Africains.

Certes l’infrastructure d’ "ICV Dakar" reste modeste, mais j’aime l’écoute que je reçois de la part de la directrice exĂ©cutive. Mes idĂ©es ne sont pas mises Ă  la poubelle. J’exprime librement ma pensĂ©e et les critiques sont bien perçues. 

Tout cela fait qu’ICVolontaires est le cadre idéal pour tout étudiant, professionnel et bonne volonté, de pouvoir exploité et développer ses propres capacités tout en œuvrant pour le développement de la zone où il se trouve.

Jusqu’ici ma collaboration avec ICVolontaires a été des plus fructueuses et j’invite quiconque qui souhaiterais se faire les armes, ou mieux encore, travailler pour le développement de sa région, à joindre ICVolontaires.

©1998-2019 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis Ă  jour: 2019-01-28 10:52 GMT|Notre politique|