Allier accès au savoir et diversité linguistique et culturelle

Forum 2009 de suivi du Sommet mondial sur la société de l’information
Photo © ITU / V. Martin: Dr Hoda Baraka, premier ministre adjoint égyptien, Ministère des Technologies de l'Information et de la Communication, Egypte, parle à l'UIT lors du Forum du SMSI 2009
Photo © ITU / V. Martin: Dr Hoda Baraka, premier ministre adjoint égyptien, Ministère des Technologies de l'Information et de la Communication, Egypte, parle à l'UIT lors du Forum du SMSI 2009
By Yoshiko Kurisaki, traduction française Aude Elser, traducción española Yasmina Guye
02 juin 2009

Créé dans le but d’assurer le suivi du Sommet Mondial sur la Société de l’Information (SMSI), le Forum SMSI 2009 s’est tenu à l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) à Genève du 18 au 22 mai 2009. ICVolontaires a participé au panel d’expert “Accès au savoir” et à la rencontre “Diversité culturelle et identité, diversité linguistique et contenu local” dans le cadre de la mise en oeuvre de l’axe C8 du plan d’action.

Le panel “Accès au savoir” a suscité une discussion interdisciplinaire à laquelle ont assisté des intervenants issus de différents domaines d’expertise: membres de gouvernements, bibliothécaires, personnalités issues du secteur privé et des sciences.

Docteur Hoda Baraka, premier Ministre égyptien des Technologies de l’Information, a exposé l’initiative nationale égyptienne promouvant les contenus de sites web en langues locales. Le Gouvernement prévoit de mettre en valeur les ressources existantes dans les universités -- étudiants, professeurs, personnel -- par le biais de formations en Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) pour accroître la capacité nationale à produire des contenus en arabe.

L’accès au savoir des populations rurales restera l’un des défis majeurs de la société de l’information. Le manque d’infrastructure et de ressources humaines en mesure de mettre en application le savoir acquis par le biais d’Internet constituent les raisons principales de cet accès au savoir difficile. Un intervenant issu du secteur privé était d’avis que les gouvernements devraient mettre en place des initiatives pour développer des infrastructures facilitant les investissements du secteur privé.      

Du point de vue technologique, les panélistes ont déclaré à l’unanimité que le format ouvert constitue la clef pour étendre les avantages liés à la maîtrise des TIC à la société tout entière. Nombreux sont les utilisateurs de TIC dans les pays émergents qui rencontrent des problèmes de droits d’auteur les empêchant de tirer un plein parti des technologies. Le problème des droits d’auteur et d’utilisation constitue ainsi un autre point sur lequel une intervention des gouvernements est attendue.

Last but not least, le modérateur de la session a rappelé le potentiel de la radio. Sa suggestion: "Les radios locales peuvent être des moyens de communication utiles lorsqu’elles sont employés conjointement avec des technologies modernes avancées. La radio atteint un public plus large que l’ordinateur. C’est un média très économe."

Lors de la session sur la mise en oeuvre du plan d’action C8 du SMSI (culture, diversité et accès au savoir), les modérateurs de l’UNESCO et ICVolontaires ont mentionné des actions liées à l’Année Internationale des Langues (2008) et au Réseau pour la Diversité Linguistique Maaya. Ils ont présenté leurs projets, dont quelques actions impliquent le groupe responsable du plan d’action C8. Une pièce maîtresse de ce dispositif est le portail web de suivi du SMSI lancé par l’UNESCO.

Viola Krebs, directrice exécutive d’ICVolontaires et responsable du Secrétariat du Réseau Maaya, s’est exprimée sur les activités de ce Réseau: "Il a été suggéré en janvier 2009 lors du Forum International sur le Multilinguisme à Bamako qu’un Sommet des Nations Unies sur le Multilinguisme soit organisé."

Au cours de la session de discussion ayant fait suite aux présentations, M. Hiroshi Kawamura, président du Consortium DAISY (Système Accessible d’Information Numérique)  a proposé que les actions du plan C8 devraient tenir compte des implications de la diversité linguistique pour l’autonomisation des personnes handicapées et des peuples autochtones.

©1998-2020 ICVolunteers|conception + programmation mcart group|Mis à jour: 2019-01-28 10:52 GMT|Notre politique|